Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 16:51

Chers compatriotes,

La situation du pays ne cesse de s’aggraver. Les libertés se sont amenuisées, au point où l’on ne peut parler d’opposition ou d’opinion discordante sans en faire les frais. L’Etat de l’économie ne cesse de se dégrader, malgré une embellie financière qui ne profite qu’aux prédateurs de tout acabit. Un deuxième mandat  est quasi assuré pour ce conglomérat d’aventuriers qui a pris en otage l’ensemble de notre peuple, et participe à la dilapidation du patrimoine national.

Autour de nous, nos compatriotes vivent dans la précarité morale et sociale. Même les espérances qu’ils avaient placées dans les élections préfabriquées de 2006, comme remparts et garanties de la liberté et de la démocratie se sont  s’effondrées.

Le conglomérat d’aventuriers au pouvoir en République Démocratique du Congo  se distingue par une répression tous azimuts à l'encontre des associations et des syndicats autonomes, contre les éditeurs de presse et les journalistes indépendants, contre l'opposition, contre les populations qui se révoltent à juste titre contre toutes sortes d'injustices. Les libertés s'amenuisent de plus en plus, et le pouvoir ne recule devant rien pour arriver à ses fins; un pouvoir déterminé à briser toute opposition et tout opposant; Le désespoir frappe de plein fouet notre peuple. La répression est devenue le seul langage que le pouvoir réserve à toute contestation;

 

Chers compatriotes,

Il est fondamentalement temps et urgent de nous rassembler pour nous opposer aux conséquences d’un deuxième mandat qui seront fatales pour le devenir du pays.  Je vous appelle à partager la même conviction d’œuvrer en concert pour engager une réflexion débouchant sur des initiatives concrètes afin de redonner espoir à notre peuple désorienté et désabusé, mais qui continue à porter le pays dans son cœur, malgré les déceptions, les trahisons, les fraudes et la confiscation de son ultime droit à présider à son destin .

L’heure est venue de refuser de sombrer dans un populisme ravageur. 

L’heure est venue de nous réunir autour des valeurs sûres de la nation et de fédérer tous les patriotes qui vivent avec le souci  d’œuvrer à sauvegarder la nation d’un naufrage imminent et de mobiliser toutes les capacités du pays réduites à vivre dans l’ombre afin d’accomplir l’ultime sursaut patriotique à travers des initiatives sous formes de réflexions et d’actions capables de redonner espoir à ce peuple trahi.

L’heure est venue de récuser toute velléité de sectarisme et de régionalisme car nous sommes condamnés à travailler dans la concertation, l’échange des points de vue, la collecte d’informations et d’expertises utiles, dans la diversité, sous l’unique emprise des règles de la démocratie.

L’heure est venue de nous pencher sérieusement sur la crise qui secoue notre pays.

L’heure est venue de nous opposer avec détermination à un pouvoir autoritaire et dangereux pour la cohésion nationale car le  véritable affrontement avec le pouvoir en place passe inéluctablement par cette bataille pour une démocratie durable et politique d’abord, mais aussi économique, sociale et culturelle, et ainsi vaincre l’injustice et la terreur par la force de la liberté.

C’est en s’inspirant de l’esprit et des valeurs de la Conférence Nationale Souveraine que nous pouvons nous mobiliser pour engager cette bataille salvatrice pour la nation. Car, ces valeurs ont, ensemble ou séparément, la capacité de motiver ceux qui désespèrent et d’inciter à se battre ceux  qui ont perdu le gout du militantisme et des risques qu’il implique.

L’heure est venue de nous battre pour que la culture soit à la portée de chacun, que le développement soit bénéfique à l’ensemble des citoyens et l’éducation soit le ciment de la République, que la santé soit accessible pour tous, que la justice soit indépendante, que la solidarité sociale soit effective.

Bref,  l’heure est venue de nous battre pour l’édification d’une société congolaise plus humaine, plus généreuse et plus juste.

Avec cette modeste contribution, je voudrais réveiller les colères contenues et stimuler de la résistance démocratique collective en vue de  broyer cette main invisible qui maintient notre beau pays riche en pays misérable et que ses richesses ne servent plus à l’enrichissement illicite des tenants de l'heure  du pouvoir et des instruments de répression contre la société et ses citoyens.

Il ne suffit plus de dénoncer ou de faire le constat, mais l’heure est venue de nous mobiliser pour engager un vrai front d’opposition, de contestation et de défi permanents pour la démocratisation du pays et montrer ainsi à l’opinion nationale et internationale que les congolais en ont assez de ce pouvoir anti démocratique et autoritaire.

Seule une longue résistance citoyenne est capable de nous rétablir dans nos droits fondamentaux et garantir la cohésion nationale.

 

 

La Patrie ou la mort ! Nous vaincrons.

 

Maitre Jackson KALONJI MUSHILA

Jurisconsulte

Partager cet article

Repost 0
Published by Me Jackson KALONJI MUSHILA - dans La Patrie ou la Mort !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FONDEX-RDCONGO
  • FONDEX-RDCONGO
  • : Ce blog est celui du Forum Novateur Pour la Démocratie dans l'Excellence. Il est initié dans la vue d'inviter le peuple congolais à des échanges constructifs et participatifs sur la reconquête de sa liberté afin de reprendre en mains sa destinée et de s'assumer en tant que peuple.
  • Contact

Archives

Catégories